recherche
22.10.2016 par ro
num.262 octobre 2016 p.13
Une nouvelle responsable de la relève du CNV

Une nouvelle responsable de la relève du CNV

Si un club veut avoir un champion tel que Romuald Hausser (9ème place au JO de Rio), il doit s’assurer de sa relève. Benoît Deutsch toujours fidèle au poste, a été rejoint en 2015 par Gaelle Cevey, 24 ans, pour entraîner les Optimists du Groupe Compétition de Versoix. Son portrait :
Gaelle a commencé à régater dès son plus jeune âge sur des championnats nationaux et internationaux tout d’abord en Optimist, puis à partir de 15 ans dans la catégorie des 420 avant d’attaquer la navigation en lesté, notamment dans la série des Surprise où elle remporte les titres de championne Suisse en 2011 et d’Europe en 2012. Elle s’est ensuite dédiée à son apprentissage d’horlogerie et obtient son CFC en 2014.

En parallèle des régates et de son apprentissage, Gaelle était déjà très impliquée dans la vie du club en tant que monitrice à l’école de voile, et c’est tout naturellement qu’elle est devenue entraîneur à plein temps pour la relève. Comme elle le souligne : «J’ai toujours aimé partager ma passion et essayer de la transmettre. J’ai eu la possibilité de beaucoup naviguer et régater étant jeune. On a réussi à me transmettre l’envie de comprendre la navigation, et maintenant, j’ai la chance de le faire à mon tour.»
Le programme 2016 a été chargé, avec ce printemps des camps d’entraînements à Hyères avant d’enchaîner plusieurs régates nationales et régionales. Cet été, elle a accompagné les jeunes Optimists au traditionnel camp de Monteynard avant de partir en Bretagne pour la Coupe International d’Été (CIE) à Loctudy. Le programme comprend également les deux entraînements par semaine ainsi que ceux du week-end, sans oublier le dernier camp d’automne qui aura lieu à Bandol, France. Rien de mieux pour progressivement amener les jeunes du club au plus haut niveau, ce qui plaît d’ailleurs le plus à notre nouvelle responsable de la relève : «Voir l’évolution des juniors ! Analyser leurs problèmes en régates et réussir à les résoudre lors des entraînements.» Nous lui souhaitons en tout cas bon vent pour la suite de sa carrière d’entraîneur !

Mathieu Cadei

auteur : rédacteur occasionnel

<< retour