recherche
 
24.05.2018 par YR
num.279 juin 2018 p.01
Édito : Il fait bon être vaudois !

RTSInfo nous l’a appris il y a peu, « Les CFF lancent leur projet-pilote de dédommagement vis-à-vis de leur clientèle à l’occasion des travaux prévus cet été sur la voie entre Lausanne et Puidoux (VD). ». Car oui, cet été, entre Lausanne et Berne, l’horaire des trains sera aux travaux, donc aux annulations et aux détours de parcours !

Or, plutôt que de se contenter d’installer un bus de remplacement et prêter une oreille assez sourde au mécontentement des usagers, la compagnie chapeautée par Andreas Meyer a opté pour une première : dédommager les usagers touchés.

Oh, bien sûr, le dispositif est suffisamment limitant pour éviter aux CFF de trop y dépenser. Pour être éligible à une indemnité, il vous faut disposer d’un smartphone, de l’application des CFF, et d’accepter qu’elle vous piste le temps du trajet. Un véritable contrôleur de poche.

Mais tout de même : ayant subi les bus de remplacements, les retards systématiques, la signalétique improbable et une communication lacunaire – ceci pendant non pas deux mois de travaux mais plusieurs années consécutives – l’usager fidèle de la ligne Genève–Coppet ne peut que se sentir lésé (et lassé) en voyant le geste consenti aux amis vaudois.

Texte : Yann Rieder

auteur : Yann Rieder

<< retour