recherche
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
22.12.2018 par PAD
num.284 déc.2018-janv.2019 p.11
Avant sa fermeture définitive le chantier naval Philippe Durr se transforme en galerie d'exposition

Les lumières du "Chantier naval du Vieux port" sont restées allumées tardivement ce soir du 14 novembre 2018 au 121 route de Suisse, pour le vernissage d'une expo de photos hors du commun.
En effet une relation d'amitié s'est tissée depuis 2012 entre une navigatrice – photographe, Geneviève Féraud, et le fameux constructeur de bateau Philippe Durr. Ce dernier a restauré le bateau de la photographe, laquelle durant ces travaux, a réalisé une série de photos du chantier en activité.

Alors que le chantier naval du spécialiste des bateaux en bois (il vient d'achever la restauration du fameux Fleur bleue (1939) en vedette du dernier salon nautique du Léman) va succomber aux pelles mécaniques dès la fin de cette année, l'occasion était donc ultime pour rendre un hommage photographique, conjuguant l'art et l'artisanat, à ce lieu d’excellence et accomplir un devoir de mémoire juste avant l’heure.
Une vingtaine de photographies étaient accrochées directement dans le chantier. Tirées en grand format sur toile perforée laissant une légère transparence, elles s'intégraient parfaitement au cadre dans lequel elles ont été saisies. Remarquables souvenirs de ce lieu magique – avec ses charpentes, ses coursives, ses établis – qui aura vu d'innombrables restaurations ou constructions de bateaux – en bois pour la plupart, durant deux générations : celle de "KIM" qui a créé le chantier en 1957 puis celle de son fils Philippe DURR, depuis 1975.
Il faut dire que ce dernier, nommé "Artisan genevois de l'année 2005", est un passionné qui a mené son chantier avec enthousiasme et générosité, tant avec ses clients qu'avec ses collaborateurs. Ce sont ce même enthousiasme et cette passion qui lui ont valu ses neufs titres de champion du monde de voile, un palmarès impressionnant sur le lac ou les mers, ou en char à glace, ainsi que ... de solides amitiés.
Contraint de prendre sa retraite en cette fin d'année, en raison de la démolition de son chantier, pour faire place à des logements prévus dans ce secteur, il pourra encore contempler ces photographies remarquables de Geneviève Féraud pour replonger dans ce qui fut son lieu de travail pendant ... 43 ans ! Bons vents Philippe et merci pour ton exemple.
Et bravo à Geneviève Féraud, habitant à Versoix et membre de la Société genevoise de photographie, pour ce beau témoignage.
Quelques photos de cette exposition peuvent encore être vue sur le site de Versoix-région
Pierre Dupanloup

auteur : Pierre Dupanloup

<< retour