recherche
 
13.01.2019 par ALBB
num.285 février 2019 p.03
Oh Tage Oh Désespoir ! Mieux vaut en rire qu'en pleurer...

Bonne année 2019 à tous nos lecteurs ! Champagne, le millésime 2019 sera spécial. Comment ? Goût de bouchons ? Depuis le 14 janvier, les habitants de la région sont pris en otage par des travaux bien "réfléchis" et "coordonnés". Oui, sans rire, il a été a répondu lors de la soirée d'information que c'est sciemment que la route de Collex est fermée simultanément au pont de l'entrée de Versoix ! Les travaux au Grand-Saconnex n'ont pas lieu en même temps "par hasard". Genthod ne doit pas être traversé. Chasse gardée ou village de gaulois, c'est selon. Il est obligatoire de redescendre la route des Fayards.

Le but tout à fait avoué est d'inciter (comprenez contraindre) les gens à utiliser les transports publics, ce d'autant plus que le train est au quart d'heure (du lundi au vendredi la journée) et que de nouveaux bus les desservent. Ne parlons pas des weekends ou du soir ! Quelle (im)pertinence !

Oui, bien sûr, pour 90% des gens, se rendre au travail en train n'est que du bon sens. Mais, le reste de la population doit pouvoir encore se déplacer ! Un rendez-vous de médecin pour un malade ou une personne âgée ? Des employés qui doivent livrer de la marchandise ou se rendre chez des clients pour un service ? Des infirmiers ou autres corps de métier dont les horaires sont continus ? Imaginez juste un accident sur le seul axe qui nous reste... Ca va être sport !

Le train, excellente solution, certes ! Là aussi pour une majorité. Toutefois, les transports publics sont aussi conçus pour les plus vulnérables. Les personnes en situation de handicap ou âgées craignent, à juste titre, des lieux tels que Cornavin et ses cohues. Elles voudraient bien pouvoir utiliser le bus, plus convivial parce que le fait d'avoir un contact humain avec le chauffeur suffit à les rassurer. Seulement voilà : 4 minutes pour passer d'un véhicule à l'autre n'est pas suffisant de la place du Bourg à la Scie (ou inversement). Il n'y a même pas un banc ou un abri à l'arrêt de la Scie pour attendre si on a raté la correspondance !

Comme les travaux ont pris beaucoup de retard, le tronçon de Montfleury à la route de Sauverny n'est toujours pas achevé. C'était pourtant prévu. Il n'y a qu'à lire le panneau du bus à Pont-Céard ... et tomber dedans. Donc, même la circulation interne à Versoix est compliquée partout.

Alors, chers habitants de la région, puisque nous sommes pris en otage, voici une bonne résolution pour 2019. Profitons-en pour aller découvrir les commerçants qui sont à notre disposition dans notre commune et essaient aussi de ne pas disparaître durant cette période difficile pour tout le monde. Ensemble, tâchons de survivre cette autarcie forcée en privilégiant ce que nous avons localement, sans s'énerver dans les bouchons pour aller voir si l'herbe est plus verte ailleurs. Soyons solidaires ! Ensemble, transformons cet état de siège en créant une ambiance conviviale qui pourra perdurer quand les travaux seront achevés. Ainsi nous aurons gagné une belle route toute neuve, avec des commerces qui auront perduré et des sourires sur les trottoirs en prime.

La fin des travaux ? Aucune date précise ... à moins qu'il ne s'agisse de la Saint-Glinglin ! Bonne année quand même ! Champagne et santé !

Photo prise à Pont-Céard le 28 décembre : tomber dans le panneau !

 

auteur : Anne Lise Berger-Bapst

<< retour