17.04.2019 par PAD
num.288 mai 2019 p.24
Le banditisme international sévit-il maintenant à Versoix ?

Ce ne sont pas seulement les excès des vols d'avions qui empoisonnent la vie à Versoix mais, depuis quelques temps, ce sont les vols de moteurs de bateau qui sont la cible d'un trafic quasi industriel et probablement international. En effet, comment un simple voleur pourrait-t-il s'emparer d'un moteur de 400 kg monté sur le bateau du SAUVETAGE de Versoix, dans un chantier naval ? Il faut une camionnette, un palan, une meuleuse, de solides cisailles et quelques collaborateurs ! Ce n'est plus de l'amateurisme ! Depuis l'année dernière, plusieurs chantiers navals ont été visités ; des portes ont été défoncées dans le dépôt de Nauticauto et des caméras de surveillance neutralisées en août 2018 et en mars 2019, au total une douzaine de moteurs ont disparu, représentant une perte de 60'000 CHF environ.
Au soir de la fête du chocolat, c'est le chantier Détraz qui a été "visité" : le bateau "Pass-Vag" (8,5m x 3,15m) de la Société de Sauvetage de Versoix Lémano 313, en hivernage, s'est vu sauvagement privé de son moteur de 350 CV pesant 400 Kg,
sans égard pour cette société d'utilité publique venant au secours des naufragés du lac, en tout temps et par tous les temps ! Ainsi, malgré les assurances qui ne vont pas couvrir les franchises ou autres valeurs à neuf, la facture pour ce club va s'élever à environ 40'000 CHF ! Quelques petits moteurs de 6 à 9 CV de bateaux voisins hivernés dans ce chantier ont été prélevés lors de ce passage dans la nuit du 7 au 8 avril 2019. C'est ce que Robin Détraz - membre très actif du Sauvetage, responsable des bateaux et des interventions - a décrit avec émotion, abattu par ce constat démoralisant.
Son chantier, déjà visité les 17-18 février (également du dimanche au lundi) où six moteurs de 50 à 90 CV - ce ne sont pas des petits morceaux - ont été emportés après un démontage expéditif (on coupe tous les raccordements, cadenas et tringlerie) sans état d'âme. Dans le butin, il y avait même le moteur de 6 CV du bateau Handy-Voile, club de sport pour des handicapés !
A l'heure où je rédige cet article on me signale qu'un moteur de 8 CV a été volé avant-hier soir - mardi 16 avril - sur un bateau amarré à Port-Choiseul. Et ce n'est peut-être pas le seul ? Environ 80 vols de moteurs ont été annoncés depuis l'an dernier, entre Evian et Versoix. Les ports vaudois semblent actuellement épargnés.

Nous profitons du malheur occasionné par le vol de ce moteur de 350 CV et de ses fâcheuses conséquences pour la Société de Sauvetage de Versoix présidée par Bruno Zufferey, pour rappeler que cette association est très active à Versoix. Elle dispose de magnifiques locaux, les pieds dans l'eau, à côté de la Mairie. Ses bénévoles s'engagent particulièrement lors des buvettes de la fête du Chocolat et surtout lors de la fête du 1er août et sa Guinguette, manifestations qui permettent d'alimenter la caisse pour payer l'essence des bateaux et de préparer ... la relève !
A cet effet, une section junior réunit des jeunes, dès 16 ans, autour d’activités hebdomadaires - tous les jeudis dès 18h30 - comprenant des entrainements à la rame, des notions de secourisme, de soins, condition physique, et plus tard des formations au pilotage des bateaux : toute une palette d'activités variées, dispensées gratuitement, dans une ambiance sympathique, celle du Sauvetage de Versoix ! Bienvenue aux intéressés, garçons et filles.
Les adultes, eux, peuvent s'inscrire comme "membre passif" pour soutenir cette association.
Avis aux amateurs, un appel est lancé pour susciter des ... vocations utiles.
A propos de vocations et pour conclure le chapitre des vols de moteurs à Versoix, rappelons à ceux qui craignent de se faire voler leur moteur, qu'une bénédiction des bateaux par le Pasteur et le Curé de Versoix aura lieu à midi lors des Puces Nautiques du CNV organisées le dimanche 5 mai à Port-Choiseul ! Il faut toujours espérer !

auteur : Pierre Dupanloup

<< retour