recherche
 
 
 
10.03.2012 par PAD
num.217 avril 2012 p.12
Le Patrimoine veut sauver le Pont de la Tourne-à-Conti

Avec l'espoir de sauver l'existence d'un témoignage du passé, le Patrimoine versoisien a entrepris des démarches auprès des instances cantonales (Renaturation, Patrimoine, Nature et paysage) pour préserver cet ouvrage d'art, le seul pont permettant aux promeneurs de franchir la Versoix entre les Gravines (sous l'autoroute) et le Nant de Crève-Coeur. Ce pont est en effet menacé par le fait que le vallon de la Versoix a été classé "Zone alluviale d'importance nationale", ce qui incite les Services de l'Etat à détruire tous les vestiges du temps passé, y compris ce pont chargé d'Histoire !
L'action du Patrimoine a porté ses fruits et il est maintenant admis de ne pas détruire ce pont. Selon M. Yves Bourguignon, responsable du Service de la conservation de la nature du DGPN, un projet de maintien de la passerelle de Machefer (aussi appelée "Pont de la Tourne-à-Conti") sera effectué par un bureau en environnement et des modalités sont à définir. Mais en attendant, pour entretenir et préserver ce pont, comme les services de l'Etat à qui il appartient n'ont pas de budget, le Patrimoine a donné rendez-vous à ses membres le samedi 10 mars 2012 pour un grand nettoyage de printemps de cette passerelle car sans entretien, la structure métallique se détériore plus rapidement, ce qui diminue les chances de survie de cet ouvrage.
Une douzaine de fidèles du patrimoine ont travaillé durant deux bonnes heures dans la bonne humeur. C'était aussi une façon de sensibiliser le nombreux public qui se promène le long de la rivière. Le pont est maintenant tout beau tout propre. Bien sûr, il faudra renouveler l'opération.
Avant qu'il ne soit trop tard, les adeptes de la nature et des promenades en ces lieux merveilleux, ainsi que les politiciens, feraient bien de suivre attentivement l'évolution des travaux projetés. En effet, les divergences sont importantes entre la protection du patrimoine et les partisans d'une "dynamique alluviale restaurée" qui souhaitent idéalement effacer toute trace humaine dans ce secteur.
Félicitations au Partimoine versoisien qui a réussi à instaurer un dialogue avec les services de l'Etat et à sensibiliser les autorités locales. Ce premier pas va permettre aux habitants d'en faire encore beaucoup d'autres le long des berges de la Versoix, aux portes de la ville, autre charme à préserver également pour Versoix dans cette affaire qui suit son cours.

Voici en image l'opération nettoyage du Patrimoine versoisien : une réussite !

voir le diaporama en 2000 pixels

auteur : Pierre Dupanloup

<< retour