recherche
Le pont rénové
La structure traitée et repeinte
En mars 2012, le Patrimoine Versoisien fait le ménage !
Le pont de la Tourne à Conty vu de l'amont.
Durant les travaux vu de l'aval (repose ?) Photo Patrimoine-Vx
En travaux : repose du tablier ? Photo Patrimoine-Vx
Carte des sentiers, publié par Info-Mobilité en 2018
La pièce d'eau du Château de St-Loup vers 1880. ©patrimoine.versoix.com
Vue du pont, en amont (2007)
20.11.2018 par PAD
num.284 déc.2018-janv.2019 p.03
Le pont de la Tourne à Conty a fait peau neuve !

Appelé Pont de la Tourne-à-Conty ou passerelle du Bois de Mâchefer, construit vers 1880 selon la  technique utilisée pour la tour Eiffel, cet ouvrage a une haute valeur historique. C'est de là que l'eau d'une source était pulsée, pour alimenter la pièce d'eau du Château de Saint-Loup situé à 900m de là et 30m plus haut, au moyen d'une pompe actionnée par la rivière.
Il permet aujourd'hui aux promeneurs de relier Genthod à Versoix par les bois ou d'arpenterles deux rives de la Versoix jusqu'à la passerelle située sous l'autoroute.

En mars 2012, il avait été "bichonné" par le Patrimoine versoisien pour tenter d'assurer sa pérennité.  Mais cela n'a pas été jugé suffisant pour en assurer la sécurité. En juin 2018, cette passerelle a été entièrement démontée pour être confiée à des ateliers spécialisés, les travaux ne pouvant se faire sur place pour ne pas contaminer cette "zone alluviale d'importance nationale".  Durant cette période, les appuis sur les berges ont été consolidés.

A fin octobre le pont est donc revenu à sa place, comme prévu, tout beau, tout verni, avec de nouvelles barrières plus discrètes. Ainsi les promeneurs pourront à nouveau retrouver leurs itinéraires préférés, tout comme le fameux Derby des Bois qui pourra utiliser cet ouvrage pour sa 18e édition prévue en mars 2019 !

C'est le sixième pont (ou passerelle) que les piétons peuvent utiliser pour traverser la Versoix en remontant depuis le lac jusqu'à l'autoroute sur un parcours qui en compte sept. Une belle réalisation – du Département de l'environnement, des transports et de l'Agriculture (DETA) – très appréciée ... pour les 128 prochaines années ?

Voici quelques questions posées et les réponses reçues de M. Sébastien Deshusses - chargé de communication au Département des infrastructures - à propos de cette rénovation :

1. Quel montant (approximatif) pour cette remise en état globale et par qui a-t-il été pris en charge ?
Le montant des travaux s’élève à CHF 750'000 TTC pris en charge par l'Etat de Genève.

2. Comment s'est passé son démontage ?
Les différentes manœuvres de démontage ont été enchainées de manière optimisée pour limiter la durée d'intervention sur site. Pour chaque intervention, des mesures de protection des ouvriers et de l'environnement ont été mises en œuvre.
Les phases principales:

  • - Démolition du tablier en béton;
  • - Dégagement de la structure métallique au droit des deux culées en maçonnerie;
  • - Enlèvement de la structure métallique secondaire pour isoler les 2 poutres maîtresses;
  • - Levage et évacuation en atelier des deux poutres maîtresses pour restauration.

Les mesures de protection ont été les suivantes:

  • - Platelage étanche sous l'ouvrage pour protéger la rivière La Versoix des débris de chantier et de l'eau de pluie ruisselant sur l'ouvrage;
  • - Combinaisons de protection adéquates des ouvriers;
  • - Produits d'élimination préalable de la peinture sur les points de structures métalliques devant être découpés pour éviter l'émanation de poussières de peinture;
  • - Suivi par un ingénieur environnemental de l'élimination des déchets.

3. En quoi a consisté le travail sur te terrain (renforcement des supports du pont) ?
Démontage, reconstruction et renforcement de l'ouvrage en maintenant son aspect d'origine. Ce travail a consisté à démanteler la structure, conserver certains éléments en les restaurants en atelier puis reconstruire l'ouvrage sur son emplacement d'origine.
Le chantier a duré 4 mois en distinguant les 3 phases suivantes:

  • - Début juin à mi-juillet : 1 ère étape sur site (démolition);
  • - Mi-juillet à mi-septembre : travaux de restauration en atelier;
  • - Mi-septembre à fin octobre : 2ème étape sur site (reconstruction).

4. Qu'est-ce qui a été conservé et restauré ?
Les deux poutres maîtresses en treillis de fer et assemblé par rivets.

5. Quels traitements ont été appliqués ?
Les poutres ont été sablées intégralement et traitées par passes successives de couches de protection et de peintures.

6. Quelle entreprise a effectué la restauration des éléments métalliques ?
L'entreprise Alfer construction SA.

7. Quels problèmes ont été rencontrés ?
Aucun problème majeur mais des contraintes supplémentaires survenues durant les travaux: Relogement d'oiseaux nichant sous l'ouvrage; Définition d'un nouveau site pour effectuer le sablage des poutres maîtresses. Mise en évidence de matériaux pollués supplémentaires.

JD -  Unité communication des transports

Merci au Département des infrastructures pour ces informations et pour ces travaux.

Pour mémoire et compléments historiques :

mars 2012         -http://www.versoix-region.ch/index.php?page=150&obj=1569

octobre 2011     -http://www.versoix-region.ch/index.php?page=150&obj=1299

vers 1880 :          -  En 1874, François Louis Conty fait construire une grande pièce d’eau dans le parc de son château. Pour alimenter la fontaine, il canalise une source coulant sur la rive droite de la Versoix, et en achemine l’eau vers un réservoir d’accumulation au moyen d’une puissante pompe actionnée par la rivière. Le chef jardinier allait à la Tourne le matin et le midi pour graisser la machine et le soir pour fermer l’eau. http://patrimoine.versoix.com/?page=82&obj=157

Autre source :  Notre Histoire.ch Pont de la Tourne à Conty https://www.notrehistoire.ch/medias/106263

auteur : Pierre Dupanloup

<< retour