recherche
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
14.06.2019 par PAD
num.290 juillet-août 2019 p.03
La Grève des femmes à Versoix : c'était la fête le 14 juin !


Elles étaient là dès 10 heures pour préparer les lieux, l'autorisation d'occuper la place de la gare, devant le Boléro, avait été accordée. Trois tentes, plus bleues que violettes, rapidement montées ont permis aux manifestantes de se mettre à l'abri d’une pluie venue comme pour perturber la fête.

Comme prévu au programme de cette journée, sur le coup de 11 heures, l’Appel à la grève* des femmes a été lu en sept langues, par autant de lectrices. Quelques manifestantes  et manifestants ont alors pris la parole pour partager une expérience d'inégalité, de harcèlement, de pressions subies ou encore une réflexion personnelle. Pour certaines, c'est leur première grève ou une première prise de parole en public. C'est déjà une belle victoire !
Après ces moments forts, place aux chants - certains féministes et d'autres moins engagés accompagnés au « piano en liberté » du Boléro - qui ont fait monter l'ambiance toujours humide de ce matin du 14 juin et malgré une sono un peu timide. Le moment le plus « grinçant » fut celui des slogans*, répétés en vue du cortège à Genève. Ces devises n'étaient pas toutes d'une portée très subtile. Mais il en faut pour tous les goûts, aussi divers que les revendications énoncées dans le manifeste pour la grève des femmes*.

Est-ce que les chants entonnés en chœur ont contribué à chasser la pluie et les nuages ? On le croira, car le soleil est apparu comme par enchantement vers 14 heures, après le repas tiré du sac et partagé sous les abris.
L'animation ensoleillée de l’après-midi s'est concentrée sur la confection foisonnante des pancartes pour le cortège prévu en ville de Genève. Les nombreux enfants présents ont bien aidé leur maman. Parmi les messages préparés sur ces pancartes, relevons cette citation de Stendhal (De l’Amour – 1822) qui n’est pas démodée : L’admission des femmes à l’égalité parfaite serait la marque la plus sûre de la civilisation ; elle doublerait les forces intellectuelles du genre humain et ses chances de bonheur !

Après une photo-souvenir tirée à 15h24 - heure à partir de laquelle les femmes ne sont statistiquement plus payées – tout ce monde s'est dirigé en cortège vers le train pour rejoindre la monstre manifestation qui a fait le succès de cette journée qualifiée d'historique par certains. A l’arrivée à Genève, la « représentation versoisienne » était estimée à 120 personnes.
Le bilan des organisatrices est très positif ! Les chiffres publiés par la presse à cette occasion ont bien montré que, même en Suisse, des inégalités sont encore très présentes. Les participantes à la manifestation à Versoix veulent poursuivre la lutte et dénoncer aussi les inégalités constatées ici, à Versoix. Une séance est déjà prévue à cet effet le 14 septembre.
Il est certain que l’excellente et joyeuse ambiance constatée au cours de cette journée a créé des liens et a transformé cette grève … en fête ! Le but : « faites la grève » a donc bien été atteint !

*voir les documents et photos de ce 14 juin à Versoix joints à cet article :

auteur : Pierre Dupanloup

<< retour  rafraîchir cette page

 0 réaction(s) sur "La Grève des femmes à Versoix : c'était la fête le 14 juin !"
Merci de vous inscrire avant de pouvoir réagir (gratuit).
login (email) 
pass 
Vous avez oublié votre mot de passe, vous voulez le recevoir par email:
email
Si vous n'avez pas de login pour ce site versoix-region.ch
Entrez vos nom ET prénom pour vérifier que vous n'êtes pas déjà répertorié
* nom* prénom
continuer