31.12.2019 par LR
num.294 déc.2019-janv.2020 p.03
La fontaine musicale Conte de Noël

Vous l’ignoriez ! Et pourtant elle se dresse là, sur la grande place au cœur du village. En ces temps de fête, l’ingéniosité est de mise. Sur ces cinq côtés, de larges bacs de fleurs, toutes plus lumineuses les unes que les autres, offrant aux passants leurs plus belles couleurs, formes et arrangements, parures d’été, d’automne ou d’hiver, avant que le printemps revienne apporter toute sa touche de nouveauté et d’embellissement.
Cinq tuyaux de bronze doré sculptés de ravissants motifs ludiques projettent dans chaque vasque respective une eau limpide, cristalline, aux effets parfois brumisateurs suivant l’intensité de la bise ou du vent.
Parfois, ce sont des arcs-en-ciel qui se dessinent dans ces perles de diamants jaillissant sous l’effet du soleil. Ajoutez à ceci un sympathique glou-glou suivi d’une chute plus ou moins bruyante sur le plan d’eau et déjà vous vous imprégnez d’une certaine musique. Pour peu que vous y plongiez les mains, brassant ce liquide transparent plus ou moins froid ou chaud, que vous tapotiez de vos doigts vigoureux cette surface où glissent quelques vaguelettes, votre sensation de bien-être gagne votre corps jubilatoire. Ce ne sont pas les regards et les amusements des enfants qui échapperont à ce rituel presque magique de tremper ses mains dans l’eau, surtout en été.
Mais nous sommes sur le seuil de l’hiver. Les jardiniers ont choisi des décorations somptueuses, riches en inventivité. Cinq côtés : cinq continents, cinq musiques différentes, cinq personnages appropriés. Que d’installations ! Sur l’obélisque central lançant sa flèche vers le ciel, une grande étoile scintillante brille de tous ses feux. Tout au long de ses pans, une myriade d’étoiles de toutes grandeurs, de toutes formes, de toutes couleurs, s’illuminant graduellement ou en nombreuses variations. Une symphonie de sons harmonieux s’égrène en accents mélodieux, ravissant chaque oreille attentive. Dans les bacs fleuris, partez à la découverte : Des angelots musiciens se cachent dans le feuillage jouant à tour de rôle un air connu de divers pays d’Europe. Vous écoutez, ravis, fredonnant même ces chansons qui réveillent votre mémoire.
Puis vous passez sur l’Afrique, résonnant de ses tams-tams, kora, tambourins ou autres instruments à percussions, accompagnés de voix chaudes. Vous êtes intrigués, cherchant un personnage venu d’un pays lointain. Vous vous sentez presque envoûtés, frappant des mains.
Vous avancez, guettant déjà des rythmes de rumba, samba ou autres cadences endiablées, guitares et flûtes en panache. Le Salvatorien côtoie le joueur de jazz, l’Esquimau serre la main au Chilien. La musique est présente sous le coloris des habits chatoyants de tout Américain du nord au sud.
Et là ! Serait-ce l’Asie ? Les sons lancinants de certaines psalmodies nous suggèrent l’Inde, et le moine bouddhiste dans sa toge rouge nous en révèlera un peu plus. Un sari rutilant nous dévoile une danseuse pleine de charme. Le Chinois, dans son costume mao se tient rigide comme un piquet, alors que le Japonais se confond en révérences devant son hôte de prestige. Quant à la musique, il faut la deviner, car elle s’écoute dans la douceur au sein du feuillage coloré.
Reste le pays des océans et des îles. Le bruit des vagues de la mer qui s’écrasent sur le rivage ou sur les rochers entrecoupent des chants de la Polynésie aux tonalités chaleureuses, enivrantes, dansantes. L’enchantement opère et dans cette floraison jubilatoire, vous rêvez !... Là, sous les palmiers ou les cocotiers, garni d’une belle encolure de fleurs, vous vous sentez empreint de paix, de repos agréable, de douceur presque céleste et la musique indigène vous berce dans une suave candeur.
Impossible de se détacher de cette fontaine si musicale où le jeu des mélodies, des personnages qui bougent, des lumières qui brillent, scintillent, évoluent au gré des fontaines électriques savamment conçues. C’est la fête, j’en conviens ! Oiseaux, papillons voletant partout ajoutent à Noël une ambiance plus que chaleureuse. Le temps d’amour, de joie et de paix pour tous. Joyeux Noël !
Lucette Robyr

 

auteur : Lucette Robyr

<< retour