Les 5 membres fondateurs de MonFabLab : de g. à dr. : Jean-Michel Froidevaux, Didier Moullet, Olivier Levrat, Jean-Marie Charray et Laurent Dubois lors de l’inauguration de cette réalisation d’utilité publique à Genthod
La salle 1 "hors poussières » salle de cours, ordinateurs, imprimantes et projecteur
 
La salle 2 au fond la découpe au laser et fraiseuse
Ecole primaire de Genthod. Sous les voûtes, l'entrée des locaux de MonFabLab.
Jean-Michel Froidevaux, membre fondateur de MonFabLab, devant une imprimante 3D à fil
22.10.2020 par PAD
num.302 octobre 2020 p.13
Un FabLab régional est né à Genthod

C'est quoi un FabLab ? Bien qu'ouvert à tous, il est du genre masculin car davantage Laboratoire que Fabrique !
C'est un laboratoire de fabrication pour favoriser la réalisation d'idées, de projets, en mettant à disposition des membres un espace et des outils, du matériel et des compétences pour mener des projets. Destiné à tous les esprits inventifs il s'adresse également aux familles et aux jeunes qui désirent utiliser leurs 10 doigts pour faire quelque chose.

Le concept est né au MIT à la fin des années 90 dans la mouvance de l’éthique hacker en se posant la question « Comment fabriquer quelque-chose qui fabriquera (presque) n'importe quoi » ?

L’inventeur du premier FabLab, Neil Gershenfeld, a une idée bien arrêtée du futur de la fabrication personnelle. D’après ce professeur du MIT, qui fonda le premier FabLab en 2001, il sera bientôt possible, comme dans Star Trek, de quasiment tout fabriquer à sa guise grâce à une petite boîte aux propriétés miraculeuses. ... Toutes les nouvelles entreprises comprennent bien le fonctionnement et les avantages de la fabrication d’objets personnalisés. (https://usbeketrica.com/fr).
Une charte (https://fablabo.net/wiki/Charte_des_Fablabs) énoncée par le MIT relie le réseau mondial des FabLabs.

En Suisse, on compte une bonne vingtaine de FabLabs dont 12 en Suisse romande. Près de chez nous, il y en a un à Nyon (FabLab La Côte), un à Genève (Onl'Fait) et le nouveau-né (MonFabLab) à Genthod .

Contexte genevois : disparition des travaux manuels. On le sait, malheureusement depuis deux décennies les activités manuelles, l’outillage et les machines ont progressivement disparu des programmes et des équipements scolaires notamment au Cycle d'orientation, au profit de matières plus à même de former des assureurs, des employés du tertiaire, des travailleurs sociaux ou la pléthore des directeurs pour l’administration cantonale. Tous pareils et tous ensemble, telle semble être la doctrine inclusive du DIP. Cependant, ne dit-on pas que la main est le prolongement du cerveau et réciproquement ? Le développement de l’un ne va pas sans celui de l'autre. Et pourtant le DIP persiste et signe dans sa dérive qui ne satisfait personne. On a vu récemment la même absence de logique du DIP avec la réduction en peau de chagrin du soutien accordé à la formation continue pour tous, notamment dans le cas d’Ecole & Quartier, et cela malgré une pétition avec environ 2000 signatures.

MonFabLab, le dernier-né :
Face à cette carence de formation technologique, il est heureux que des personnes proches de l'enseignement des arts et métiers aient consacré un peu de leur temps personnel pour développer - au niveau associatif - les possibilités de créations techniques, de construction à petite échelle. Ces créations, ces modèles, mèneront un jour peut-être à la création d'une start-up ou d'une entreprise ?
Ainsi, une demi-douzaine d’enseignants en technologies se sont groupés en 2018 pour fonder MonFabLab selon les principes et la charte du MIT, afin de réunir des personnes et des moyens de création, de faciliter l’innovation dans les domaines artistiques, technologiques et écologiques, de transmettre le savoir technologique contemporain à la population par la pratique et la collaboration, dans un esprit multiculturel et intergénérationnel autour des enjeux du numérique.

Pourquoi à Genthod ? En 2019, la commune de Genthod accueillait cette idée portée par l'enthousiasme notamment de MM. Wolfgang Honegger et Michel Stalder, et mettait deux salles de classes de l'Ecole primaire de Genthod avec accès indépendant, à disposition des fondateurs ainsi qu'une subvention permettant l'acquisition du matériel indispensable.

Le fonctionnement du FabLab : depuis septembre 2019, ces espaces ont été aménagés et équipés malgré le Covid et quelques réalisations ont même vu le jour à titre d'essai (visière Covid, lampe, etc.).

  • Les deux salles-atelier comportent déjà de nombreuses machines pour découper du bois ou du plastique au laser, des imprimantes 3D à fil ou à photons, pour façonner des pièces en plastique, une fraiseuse mécanique pilotée par l’ordinateur, une machine pour la découpe de carton ou de plastique, des ordinateurs, imprimantes, imprimante grand format, un atelier d'électronique pour développer et souder des circuits, sans oublier la robotique ou la domotique qui trouveront leur place et leurs possibilités de développements et de créations.
  • Une permanence sera ouverte aux membres les mardis-soir pour discuter des projets, étudier les besoins de formation ou construire des objets. Une participation financière sera demandée pour certains cours et pour l’utilisation des machines et des matériaux afin de couvrir les frais d'exploitation.
  • Un accompagnement sous forme de cours sur l'utilisation des machines et des logiciels sera organisé au fur et à mesure des besoins et des projets individuels ou en groupe.

Des ateliers pédagogiques (robotique) à destination des classes de l’école primaire sont également prévus dans un but de sensibilisation.

Atelier de réparation : à cette structure s'ajoute la création d'un "Repair-café" qui sera assuré par des élèves de l'Ecole d'électronique du CFPT afin de promouvoir la réparation d’appareils tels que petit électroménager, multimédia, informatique, tablettes ou smartphones.

En quoi cela peut vous intéresser ? Si vous souhaitez réaliser un objet, une idée, que vous soyez bricoleur ou non, adulte ou jeune, si vous êtes curieux, MONFABLAB va vous intéresser.
L’inscription comme membre Adulte (dès 18 ans) coûte 100.- par année, 50.- pour les étudiants (16 -25 ans), 30.- pour les enfants (moins de 16 ans). Un tarif famille existe également. Vous pouvez également soutenir MonFabLab par un don ou en fournissant de l’outillage recherché selon la liste figurant sur le site monfablab.ch
C’est une chance de pouvoir disposer d’un tel laboratoire à proximité de chez soi !

L'inauguration a eu lieu le samedi 26 septembre 2020 à Genthod et l'on se plait à féliciter les artisans de cette réalisation d'utilité publique et leur souhaiter plein succès pour le bien des habitants de la région. Vive MONFABLAB.ch !

Pour tous renseignements consultez le site monfablab.ch ou contactez Olivier Levrat (président) ou Jean-Michel Froidevaux (vice-président) par e-mail :

auteur : Pierre Dupanloup

<< retour