04.04.2022 par SSP
num.318 mai 2022 p.15
BKO aux Caves de Bon Séjour

 Samedi 2 avril. Il a neigé par intermittence pendant deux jours, le thermomètre est au plus bas, la nuit pour le moins fraîche. Aux portes des Caves de bon Séjour, la lumière sème le doute : pourra-t-on vraiment enlever l'écharpe ? Le pull-over, on n'ose y penser : l'adage d'avril (ne te découvre...) n'a jamais été asséné aussi vite par la météo. Le soleil promis par l'affiche sera-t-il de taille face à ce retour d'hiver ? Le groupe BKO, ambassadeur de ce qui se fait de mieux en musique traditionnelle-moderne au Mali, donne aux Caves son 3e concert depuis les restrictions dues à la pandémie. Ce concert, pour eux comme pour le public de Versoix, s'inscrit dans une reverdie musicale de saison et longtemps espérée. Fondé en 2012 autour du maître djembé Ibrahima Sarr et du franco-malien Aymeric Kroll, le groupe BKO existe depuis 2012 et son projet de quintet réunit des influences musicales variées - modernes et traditionnelles, griots et chasseurs - pour un résultat brillant et abouti.

Dès les premiers accords, l’espace est aboli : leurs compositions emmènent le public très loin de Versoix ! Avant même un changement température, des auditeurs avertis témoignent d'une expérience "extra-corporelle", tant les sons offerts par le groupe nous transportent dans une autre réalité, celle de la transe et de l'allégresse. Le chanteur du groupe, Fassara Sacko, d’une voix de griot tour à tour percutante et inspirée, convoque l’âme à la danse. Dans le public, une bonne moitié répond à l'appel et profite de l'espace pour suivre le rythme des percussions puissantes d'Ibrahima Sarr et d'Aymeric Kroll ; et le dialogue inédit entre le dozo n'goni (harpe-luth cousine de la kora) d'Adama Coulibaly et le djéli n’goni de Mamoutou Diabate - guitare traditionnelle des griots, électrique et virtuose - suscitent immanquablement l’ondulation. Quelle belle soirée et quel privilège d'avoir pu entendre ce groupe généreux. Les mélomanes ne s'arrêteront pas là, et pourront suivre le quintet sur leur excellent album "Bamako Today", sorti en 2012 dans les remous de troubles politiques qui ont particulièrement fait souffrir un espace musical riche et reconnu comme l'est le Mali.

auteur : Sarah Schmid-Perez

<< retour